21h30 La rivière sans retour (Otto Preminger)

Projection à la Grange Marcon.

Réalisé par Otto Preminger, 1954, Etats-Unis, Western, 91min.

Dans l’Ouest des pionniers, un fermier et son jeune fil sont contraints de fuir sur un radeau les Indiens qui les cernent. La rivière démontée est leur seule voie de salut. Embarque avec eux la compagne du joueur professionnel qui les a mis dans cette situation impossible. Le charme et les chansons de Maryline Monroe, le calme et la carrure de Robert Mitchum encadrent l’enfant innocent, comme un couple de hasard.

18h00 Conférence « Faire (et défaire) un territoire pétrolier au XXè siècle, des Etats-Unis à la France. »

Par Renaud Bécot, maître de conférences à Sciences Po Grenoble.

à la Grange Marcon.

À partir du film Louisiana story, nous placerons le regard vers les territoires du raffinage de pétrole, en retraçant la manière dont ces espaces furent aménagés par l’industrie et les pouvoirs publics, et en évoquant particulièrement les relations qui se sont nouées entre les intérêts pétroliers et les sociétés rurales et/ou littorales.

16h30 Louisiana story (Robert Flaherty)

Projection à la salle des fêtes, suivie de la conférence de Renaud Bécot à la Grange Marcon.

Réalisé par Robert Flaherty, 1948, Etat-Unis, 79min.

Un film aussi magique que scandaleux. D’un côté le mystère du bayou où un jeune cajun vit au sein d’une nature toute puissante. De l’autre côté la technique, puissamment humaine de la recherche du pétrole dans ce même bayou. En 1948, l’idée écologique reste à naître.

14h Délivrance (John Boorman)

Projection à la salle des fêtes. Déconseillé moins de 16 ans.

Réalisé par John Boorman, 1972, Etats-Unis, 109min. – Oscar du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur montage. Nombreux Golden Globes, dont le meilleur acteur John Voight.

Quatre américains moyens des années 70 décident de descendre une rivière impétueuse avant qu’un barrage en efface jusqu’à l’existence. Partis à la recherche de la beauté d’une nature sauvage, ils vont se briser sur la sauvagerie des hommes.

10h30 L’homme qui plantait des arbres (Frédéric Back)

MATINEE JEUNESSE; Projection à la salle des fêtes. A partir de 7 ans.

Film d’animation réalisé par Frédéric Back, 1987, Canada, 30min. Oscar du meilleur court-métrage d’animation.

Une merveille d’animation crayonnée, pour une belle histoire dans la Haute Provence hallucinée de Giono. Elzéard Bouffier, berger solitaire dans un pays déserté, plante obstinément des glands de chêne, trente années durant. Son visiteur observe et s’émerveille. Sous le crayon, comme sous la terre, la vie renaît.

11h Nanouk l’esquimau (Robert Flaherty)

MATINEE JEUNESSE. Projection à la salle des fêtes. A partir de 5 ans.

Documentaire réalisé par Robert Flaherty, 1922, Franco/Américain, 64min. Film muet. Intertitres lus en direct.

Une saison de chasse de Nanouk, un inuit se déplaçant avec son clan familial sur la banquise. Ce premier « vrai » film documentaire aura dans les années 1920 un succès planétaire. Un siècle plus tard, son image irradie toujours le bonheur de vivre cette vie pourtant terrible. Une heure d’enchantement.