21h30 Ciné Plein Air : Au pays de la vache fantôme / Aux arbres, paysan

Une séance de deux films de Sophie Arlot et Fabien Rabin, en présence des réalisateurs.

Au pays de la vache fantôme, 2010, Vercors, 33 min.

Dans le massif du Vercors, la Villard-de-Lans est une vache qui a disparu du paysage. Fantôme du passé, cette vache a-t-elle encore des atouts pour l’agriculture d’aujourd’hui ?

Aux arbres, paysan, 2012, Deux-Sèvres, 40 min.

Jean-Claude est un paysan du bocage. Son histoire transmet le bon sens de l’usage de la haie et de la culture des arbres têtards. Au rythme des brebis et du travail du bois, ses gestes créent un équilibre avec la nature.

19h00 – Goupi mains-rouges

Un film de Jacques Becker, 1943, France, 104 min.

Un vol, un meurtre , un magot caché, chez les Goupi où quatre générations cohabitent dans la ferme-auberge familiale ; on se dispute, on se soupçonne, on s’accuse, mais le clan fait bloc devant les gendarmes enquêteurs car on lave son linge sale en famille.

17h00 – Les paysans et la politique en France de 1848 au début du XXIè siècle

Une conférence d’Olivier Chatelan, maître de conférences à l’Université Jean Moulin Lyon III – Plein air : Espace de la Grange Marcon.

L’image du monde paysan uni, stable et conservateur traverse le récit national depuis le XIXe siècle. L’histoire politique des campagnes paraît toutefois plus nuancée . De Jules Méline à Jacques Chirac en passant par la « fin des paysans » annoncée dans les années 1960, le monde agricole est un révélateur de la société française depuis près de deux siècles.

14h30 – Biquefarre

Un film de Georges Rouquier, 1984, France, 90 min.

38 ans après Farrebique, dans les mêmes lieux, les mêmes personnages retournent devant la caméra, un moment où ces petits paysans subissent les effets de la révolution agricole et sont confrontés aux exigences de la modernisation.

10h30 Balto

Un film de Simon Wells, 2019, 78 min., Tchéquie , à partir de 3 ans.

En 1925, dans le village de Nome, en Alaska, vit Balto, moitié loup – moitié husky, rejeté par les autres chiens et souffrant terriblement de sa condition. Un jour, une grave épidémie s’abat sur le village. Toutes les routes sont bloquées par un violent blizzard. Le seul moyen de faire venir des médicaments jusque-là est d’envoyer des chiens braver la tempête. Balto va enfin pouvoir faire la preuve de son courage, de son adversité et de sa loyauté.